Faut-il utiliser les sous-domaines pour son référencement ?

  • 8 March 2021
  • SEO

“Bonjour Erwan,

J’ai une petite question concernant les sous domaines.

Je fais un site qui vend 3 catégories de produits.

Sur ce site il y a un blog. Est-ce que cela est risqué si je crée des sous domaines avec d’autres produits (exemple 1 produit = 1 sous domaine) qui restent dans la thématique du site.

Est-ce que cela est possible pour améliorer le netlinking ?

Merci et bonne journée

Jérémie”

1/ Un sous-domaine n’a pas la même autorité dans Google.

Les liens jouent pour environ 50% dans votre référencement.

Si vous bénéficiez d’un domaine populaire, il faut absolument lancer votre site web E-commerce sur la homepage directement ou depuis un répertoire à la rigueur.

De cette façon, le E-commerce va profiter d’une partie de l’autorité du domaine.

A contrario, si le E-commerce est placé dans un sous-domaine, il sera considéré comme un domaine/un site différent.

Faute de recevoir “du jus de liens” :

  1. Les pages seront moins bien indexées.
  2. Votre trafic et et vos conversions seront moins simples à paramétrer.
  3. Le bénéfice d’avoir le mot clé dans un sous-domaine est dérisoire par rapport au poids des liens (<1% vs 50%).

Si vous avez quelques notions d’anglais, les articles sur le sujet sont courants sur le blog MOZ par exemple :

Sous domaine SEO

Cette image est extraite du whiteboard de Rand Fishkin :

2/ Mais pourquoi certains sites le font alors ?

Et pourquoi certains consultants le recommandent ?

Pour la même raison qu’ils utilisent des carrousels : un manque de stratégie et de rationalité (ou parce qu’ils sont manipulés par Satan).

Privilégier son instinct au détriment d’études peut avoir des conséquences dramatiques sur une entreprise et son site.

J’ai eu souvent l’occasion dans mes cours et mini-conférences de donner des exemples de E-commerces placés sur des sous-domaines.

Alors que leur blog explose souvent après quelques années, le trafic du E-commerce reste proche de 0.

SEMrush permet de s’en faire une idée rapide grâce à sa fonction “sous-domaines” dans “recherche organique”.

Exemple avec le site “aujardin.info” :

Boutique en sous domaine

Brillant, non ?

Ces jours-ci encore je suis tombé sur le sous-domaine dédié aux voyages chez La Redoute. Vous n’avez jamais réservé vos vacances chez eux ? Normal avec cette stratégie de sous-domaine.

Sur le papier, ils ont l’impression de lancer un test. En réalité, c’est faussé puisqu’ils ne vont jamais pleinement profiter du potentiel SEO de leur plateforme.

3/ Utiliser un sous-domaine pour le référencement international ?

(Réponse 2 ans après comme le plugin FB ne signale pas les commentaires)

Normalement, la stratégie internationale est d’ouvrir un site par marché.
Seulement, pour la plupart des entreprises, il est compliqué d’avoir une autorité de domaine satisfaisante sur plusieurs sites (= avoir un grand nombre de domaines référents qui font des liens vers chaque site).

J’ai constaté que certaines entreprises qui avaient un site par marché voir par pays européen revenaient vers un modèle site.com avec répertoire différent pour chaque marché/pays.

Actuellement, je recommande donc à moins d’être Amazon ou équivalent :

  1. Un site principal en .com ou .eu
  2. Puis des répertoires adaptés : site.com ou site.eu abrite la version anglophone des produits et services puis site.com/de, site.com/fr etc; gère les autres marchés.

Evidemment, fr.site.com / de.site.com sont à bannir…

4/ Un mythe basé sur de vieilles études ?

Patrick Stox vient de publier un article sur Ahrefs qui qualifie la préférence des référenceurs pour les répertoires au profit de sous-domaines de “mythe basé sur de veilles études” : https://ahrefs.com/blog/subdomain-vs-subfolder/

Oui, d’accord, il est possible d’avoir de bons résultats avec un sous-domaine, à condition de lui faire bénéficier d’autant de liens internes que les répertoires et de faire des liens directs depuis la homepage vers les landing pages / pages produits importantes.

Dans les faits, cela se fera souvent naturellement si vous utilisez un seul CMS et des répertoires. Il faudra par contre un travail attentif si vous partez sur un modèle utilisant les sous-domaines. Plus de travail et une vigilance permanente pour arriver au même résultat, c’est non, merci.

(Article publié en 2018, mis à jour en 2020 suite à la question de Gaelle (merci !) puis en 2021 suite à l’article d’Ahrefs).

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?