Quelle stratégie SEO pour 2015 ? Avez-vous un plan ?

  • 23 octobre 2014
  • SEO

Plan SEO Godzilla
Aujourd’hui, j’ai reçu une demande de devis pour reprendre en main un site de voyage.

Spontanément, j’ai eu envie de demander au client comme au précédent prestataire :

Comment cela pouvait-il fonctionner ?

 

Pour obtenir des résultats, il faut préparer un plan, avoir une stratégie adaptée aux normes actuelles des moteurs de recherche.

 

Cela demande de :

– S’informer.

– Adapter son offre pour le prestataire / adapter sa demande pour le client.

 

I – Tenir compte de Pingouin 3.0 dans sa stratégie.

Au niveau de l’information, Kévin Richard vient justement de publier un article sur le Journal du net à propos de Pingouin 3.0.

Google durcit encore le ton avec les sites qui ne respectent pas les fondamentaux au niveau des ancres :

– Promouvoir d’abord l’URL du site / la marque.

– Varier les ancres.

– Limiter les ancres exactes.

 

Pour se classer sur “garage rennes”, mieux vaut donc :

– Commencer par promouvoir le nom du garage.

– Puis mettre en place des liens de type “garage rennes centre” ; “réparer voiture” ; “occasions auto” etc…

– … Plutôt que d’insister lourdement sur “garage rennes” et en faire une ancre presque unique.

 

A court terme, les ancres exactes en force peuvent fonctionner.

A long terme, vu la tendance de fond depuis 2012, cette stratégie a peu de chances d’être couronnée de succès.

Si l’on souhaite penser une stratégie SEO pour 2015, 2016, 2017 et les années suivantes, il faut certainement faire une croix sur l’abus d’ancres exactes.

 

Tout est question ensuite de retour sur investissement (ROI).

Quel est le coût des liens que je mets en place ?

Quelles positions puis-je en attendre ?

Suis-je gagnant ou perdant si ces positions “sautent” dans quelques semaines ou quelques mois ?

 

II – Ne pas utiliser les liens comme seul levier pour se positionner.

Lorsqu’on axe entièrement sa stratégie sur les liens, on manque des opportunités faciles d’améliorer ses positions.

Prenons le site qui m’a inspiré l’article.

En terme de volume, les liens sont au rendez-vous :

300 domaines
 

Par contre au niveau des ancres, on distingue un peu trop les mots clés visés par le site :

Ancres visées
 

On compte environ 13% d’ancres sur la marque.

Non seulement cette stratégie est théoriquement dangereuse, mais dans le cas présent, elle ne permet même pas au site de se classer correctement :

Mots clés top 20
 

Au final, le nombre de mots clés présents dans le top 20 de Google.com est même en train de régresser :

Pénalité pingouin 3.0 possible
 

Un coup d’œil à la page principale permet de comprendre rapidement pourquoi le potentiel du site est limité :

Titre non optimisé
 

Pourquoi s’embêter à mettre en place des liens depuis 300 domaines si c’est pour négliger le titre ?

Pourquoi vouloir à tout prix caser TOUS les mots clés sur la même page, dans le même titre ?

Il est même bête de répéter X fois amazon.

La meilleure solution est de prévoir une page pour chaque mot clé visé.

 

Un texte conséquent avec sous-titres optimisés aurait aussi pu aider :

Headings non optimisés
 

Mais l’erreur principale est en fait un pêché originel : ne pas avoir réfléchi dès la création du site à la stratégie à mettre en place pour atteindre les objectifs fixés.

Cela passait notamment par un maillage interne logique et une connexion sémantique entre les pages…

 

Photo par WorldIslandInfo.com.

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?