Qu’est-ce qui rend un contenu viral sur Internet ?

  • 31 décembre 2013
  • SMO
 

Exemple de viralité - Ice Bucked Challenge

Si vous êtes familier des blogs web marketing ou SEO, vous avez sans doute déjà lu des articles ou des infographies sur le sujet.

Tout le monde, en particulier les marques, souhaitent que leur contenu soit diffusé spontanément au plus grand nombre. Rien de plus économique qu’une bonne campagne virale. Mais justement, qu’est-ce qui rend une publicité ou une vidéo virale ?

La plupart des connaissances en la matière viennent d’une « vieille » étude de décembre 2009, réalisée par deux chercheurs de l’université de Pennsylvanie, Jonah A. Berger et Katherine L. Milkman. Dans What Makes Online Content Viral ?, les auteurs adoptent une approche psychologique pour comprendre la diffusion massive.

Pour ce faire ils ont étudié tous les articles parus sur le New York Times sur une période de 3 mois. Les résultats indiquent qu’un contenu positif est plus partagé qu’un contenu négatif.

Mais au sein même de ces catégories, il convient d’opérer des distinctions. Ainsi un article négatif qui engendre de l’anxiété ou de la colère conduit à un état d’excitation, d’activation physiologique. Or c’est cet état qui conduit fréquemment au partage social !

A l’inverse, les contenus négatifs propres à un état de mélancolie ou de tristesse conduisent à réduire l’activation physiologique et donc la disposition à partager. Peu importe que l’article soit bon, intéressant, surprenant etc. A partir du moment où il ne stimule pas son tronc cérébral, l’internaute le fera moins circuler sur les réseaux.

De la même manière, la position de l’article sur une page n’influencera pas davantage la viralité d’un contenu : le nombre de lectures peut-être mais pas la viralité en proportion. Les sentiments liés à la lecture de l’article restent déterminants.

Augmentation des chances de partage selon le sentiment généré

Des éléments me frappent dans ces résultats :

 

1/ Générer de la colère offre la meilleure viralité possible (34% de chances). Mais une entreprise, une marque, peut-elle vraiment tenter de provoquer ses clients pour faire parler d’elle à moindre coût ? Il est important de bien calculer le risque à terme.

Vous vous souvenez de l’arrêt des blagues Carambar en guise de poisson d’avril ? Tout le monde n’a pas semblé rigoler. Par contre, le buzz fût phénoménal et conforte très bien cette étude.

De la même façon, un blogueur peut-il enchainer seulement des coups de gueule ? Quel impact sur les prospects qui le suivent ?

 

2/ Un contenu pratique offre la seconde meilleure viralité (30% de chances). C’est une technique maintenant rôdée : un site qui se lance à tout intérêt à mettre en place des FAQ et des guides en réponse aux questions fréquentes des internautes dans leur secteur d’activité.

 

3/ En 3ème position, à égalité avec le contenu pratique, c’est le contenu « époustouflant » qu’il faut viser pour attirer les foules (30% de chances).

Cela tombe sous le sens mais il n’est pas donné à tout le monde d’en produire. A défaut, vous arriverez certainement à produire un peu de contenu intéressant (4ème place avec 21% de chances).

 

En conclusion, soyez POSITIFS au quotidien (et partageons cet article 🙂).

 

Photo de Kimberly, illustrant l’Ice Bucket Challenge.

The following two tabs change content below.
Passionné par le Référencement et le Web Marketing, je conseille depuis 2012 des TPE et PME (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni...) sur leur stratégie Internet.

Commentaires

commentaires

    Leave a Comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

     

    Internet Business, ambassadeur de la marque Finistère

    Agence web à la pointe (de la Bretagne), Internet Business a pour spécialité de rendre ses clients plus visibles, en optant pour le canal marketing le plus adéquat. Après étude, nous mettons en place des solutions personnalisées.

    Exploitez-vous bien le potentiel de votre site ?

    Après un premier entretien confidentiel et gratuit, nous serons en mesure de répondre à vos questions et de proposer des mesures ciblées.

    Des tarifs clairs :
    40€/h
    250€/j