Référencer son site Internet efficacement et rapidement

  • 4 octobre 2014
  • SEO

Cette belle promesse découle d’un mail que je viens de recevoir (oui, oui, en octobre 2014). Sans l’avoir sollicité bien entendu.

100 liens

Ainsi donc on me propose 100 liens en 1 clic. Appâté par ce design prometteur, je clique sans tarder pour découvrir les détails de l’offre :

Tarifs 100 liens en 1 clic

1/ 10 annuaires ?

Chaque annuaire est en fait un sous-domaine de haltostress.net :

www.10-liens-en-dur-annuaire-mercure.haltostress.net

www.10-liens-en-dur-annuaire-soleil.haltostress.net

www.10-liens-en-dur-annuaire-venus.haltostress.net

Etc.

Concrètement, il s’agit au final de recevoir des liens depuis 1 seul domaine.

 

2/ Validation automatique/immédiate ?

Cela veut dire que votre site va côtoyer tous ceux qui ne sont pas acceptés ailleurs, dont la qualité n’est pas suffisante pour obtenir d’autres liens (adultes, casinos…) :

Annuaire sexy

Par ailleurs, une description n’a d’intérêt pour le site qui émet le lien comme pour celui qui le reçoit que si elle est UNIQUE.

La même description 10 fois sur le même site, c’est une perte de temps, du contenu dupliqué.

 

3/ 100 liens ?

En matière de référencement naturel, la qualité des liens compte plus que la quantité.

Juger de cette qualité est parfois subjectif : les critères de l’algorithme de Google sont devinés mais pas exactement connus.

Néanmoins, on peut estimer qu’un bon lien :

– Est un lien sur lequel les internautes cliquent. Donc que le lien provient d’un site visité, susceptible d’amener des visiteurs vers un autre site.

C’est exactement comme un panneau publicitaire. Il n’a aucun impact si personne ne passe devant et ne s’arrête pour en prendre connaissance.

Provient d’un site de même thématique. MajesticSEO propose depuis quelques mois un “topical trust flow” : il mesure la capacité d’un site à être crédible sur un thème.

 

Or on peut constater à propos d’haltostress que son trafic est à priori plutôt faible :

Mesures haltostress

PageRank : 0 ; inquiétant pour un site qui date de 2009. Cela veut dire qu’il ne bénéficie lui-même d’aucun bon lien ou a été pénalisé par Google.

AlexaRank : 1 410 140 ; là encore, pour un site de 2009, c’est un score faible, surtout dans la thématique du référencement et pour 41 500 pages indexées.

Réseaux sociaux : 0 partage. Le site n’a d’après les internautes aucun intérêt. Le peu de visiteurs qui s’y rendent ne risquent pas de cliquer sur votre lien.

 

3/ Sans jouer les évangélistes, la meilleure façon d’obtenir de bons liens est de les gagner, pas de les acheter.

Cela suppose de réfléchir à la manière dont on pourrait obtenir des liens.

Première règle à appliquer : les liens sur Internet doivent refléter les relations physiques du site ; mairie, CCI, écoles, fournisseurs, clients…

Il y a beaucoup de très bons liens faciles à récupérer. Et un lien de n’importe quelle mairie vaut plus que les 100 liens proposés ci-dessus.

 

Il existe de nombreuses techniques pour mériter et obtenir des liens. Tout dépendra de la créativité du chef de projet SEO… ou de sa capacité à s’inspirer des méthodes reconnues.

 

En toute connaissance de cause, on peut se permettre de “sponsoriser” certains liens ou d’organiser son réseau. Mais dès qu’on est actif dans la création de liens, le niveau de risque monte.

Le problème en achetant des liens sur ce site est que le rapport risque/gain n’est à mon avis pas en faveur du webmaster.

 

En conclusion : comme pour 1&1& et ses prestations de référencement, le cout ne semble ici pas justifié.

Pour le webmaster qui souhaite avoir recours à des annuaires, il est possible d’en trouver de biens meilleurs, pour un prix compris entre 2 et 5€ en validation immédiate.
Ceux qui visent le long terme donneront la priorité à une stratégie de contenus.

 

Photo par Ambersky235.

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?