Promouvoir un produit local avec Instagram

 

1/ Pourquoi s’intéresser aux réseaux sociaux ?

> Un lien vers votre site : même s’il est nofollow et ne développe pas l’autorité de votre profil de backlinks, un lien provenant des réseaux sociaux semble avoir deux avantages :

– Il permet une meilleure indexation de la page.

– Il participe au développement de la marque ; or la notoriété, les citations sur Internet sont un facteur de classement pour la plupart des experts.

> Les réseaux sociaux apportent du trafic direct sur un site. Sans budget, avec un article intéressant et les bons tags, il est possible de faire des merveilles.

Sur ce blog par exemple, la publication d’un article et son partage multiplie le trafic de la journée par 3. Les effets se font encore sentir les jours suivants. Je n’ose imaginer ce que serait mon trafic si j’avais le courage de publier 4 fois par jour ;).

> Enfin, les réseaux sociaux permettent de diffuser des annonces. Avec la multiplication des réseaux spécialisés, il est de plus en plus simple de toucher son cœur de cible.

 

2/ Sur quels réseaux sociaux promouvoir son activité ?

 D’après Alexa, les réseaux sociaux (occidentaux) les plus populaires du moment sont :

1/ Google+ (1).

2/ Facebook (2).

3/ Youtube (3) – les puristes me pardonneront de l’inclure.

4/ Twitter (12).

5/ Yandex (23) – le n°1 russe (je le découvre peut-être en même temps que vous).

6/ LinkedIn.

7/ Vk (26), le concurrent russe de Yandex (23), qui serait maintenant devant selon d’autres classements.

8/ Pinterest (30).

9/ Tumblr (34).

10/ Instagram (38).

… Viadeo (688).

Faut-il s’engager sur un réseau social d’après son importance ?

Question délicate ! Tout dépend de votre produit, de votre communauté, de sa représentation sur ce réseau…

J’allais dire (bêtement) : pas la peine de vous embêter avec les réseaux généralistes chinois si vous vendez des sabots en Bretagne. Mais vu l’amour des chinois pour la France, ce ne serait peut-être pas si délirant de tenter d’exporter, en le vendant comme un produit haut de gamme :).

Sans être un expert, le bon sens pour une entreprise locale reste de privilégier les réseaux locaux : Foursquare, Google Places, Yelp…

Tenir un blog et le promouvoir sur Facebook, Twitter et Google+ me semble une base solide dans le cadre d’une stratégie globale d’acquisition de trafic. On s’aperçoit par exemple que les plus anciens privilégient Facebook alors que Twitter est maintenant n°1 chez les ados.

Dans le cadre de services B2B, difficile de faire l’impasse sur LinkedIn et Viadeo. Ensuite, c’est à chacun de trouver la plateforme qui mettra le mieux son produit en valeur. C’est ce qu’a tenté de faire Harris Schachter.

 

3/ Promouvoir un produit local avec Instagram.

Harris Schachter a publié en novembre dernier un article dans lequel il explique comment il a fait décoller les ventes de son client de 400%.

Partant du fait que son produit était visuel et local, il a fait le choix de le promouvoir sur Instagram, plateforme destinée à échanger des photos.

Résumé de sa stratégie :

1/ Repérer le tag utilisé par les locaux.

2/ Traiter les utilisateurs de ce tag comme des prospects.

3/ Suivre les plus influents.

4/ « Aimer » et commenter leurs photos.

5/ Identifier et commenter les contenus les plus appréciés du tag.

> On s’aperçoit que, quelque soit le réseau, la stratégie du marketeur est toujours la même !

Harris n’a consacré que quelques minutes par jour à cette campagne. Au final, vu la croissance en termes de trafic, de notoriété et surtout de chiffres d’affaires, c’est une excellente opération.

Comme l’illustre très bien aussi l’article de Pam Dyer, une campagne sur les réseaux sociaux peut donc être directement rentable.

Une demi-objection : peut-on cibler le marché français dès à présent sur Instagram ou d’autres réseaux similaires ?

Instagram est déjà un pourvoyeur de contenu apprécié par les médias traditionnels.

 

Il est en train de devenir très populaire pour le lancement de concours photos. Le Crédit Agricole de Haute-Garonne l’utilise par exemple dans le cadre d’un partenariat local avec le Stade Toulousain.

Ce sont encore plutôt des « grosses machines ». Mais je ne serai pas étonné que des TPE/PME plus modestes s’y risquent massivement en 2014. Je vous invite à lire les conseils de Florent Bertiaux si l’aventure vous tente.

Dernier point : comme n’importe quel canal marketing, un réseau social, ça ce teste. C’était la première de Harris Schachter sur Instagram !

The following two tabs change content below.
Passionné par le Référencement et le Web Marketing, je conseille depuis 2012 des TPE et PME (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni...) sur leur stratégie Internet.

Commentaires

commentaires

    Leave a Comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

     

    Internet Business, ambassadeur de la marque Finistère

    Agence web à la pointe (de la Bretagne), Internet Business a pour spécialité de rendre ses clients plus visibles, en optant pour le canal marketing le plus adéquat. Après étude, nous mettons en place des solutions personnalisées.

    Exploitez-vous bien le potentiel de votre site ?

    Après un premier entretien confidentiel et gratuit, nous serons en mesure de répondre à vos questions et de proposer des mesures ciblées.

    Des tarifs clairs :
    40€/h
    250€/j