Quel usage du numérique en Bretagne ? Internautes, PME, collectivités…

En 2013, il y a 5 ans exactement, j’avais proposé un premier article sur les usages du numérique en Bretagne.

La région Bretagne vient de mettre à jour le document en 2016. J’ai donc tenu à actualiser la précédente version.

Tout marketeur digne de ce nom pourra en apprendre davantage sur ses cibles, sur son “persona” :

  1. Les internautes bretons.
  2. Les PME bretonnes.
  3. Les collectivités locales.

Le tout complété par un brief sur le cadre, c’est-à-dire les technologies et usages émergents.

 

1/ Les bretons et le numérique.

Il y a peu ou pas d’écart entre la Bretagne et la France en ce qui concerne l’équipement des foyers :

Evolution et comparaison Bretagne France

 

L’étude nous parle de l’intérêt de Facebook… et en cela elle est déjà datée. En 2019, Facebook a surtout été pointé pour permettre aux plus anciens de relayer des fake news ou des théories complotistes :]. Les plus jeunes (et pas que) s’investissent davantage sur Instagram, Snapchat et Twitter. Facebook reste massif mais perd un peu de terrain par rapport aux autres réseaux pour les nouvelles générations.

Les usages principaux sont conformes à ce que vous supposiez sans doute :

Usages des bretons en ligne

 

  1. Recherche d’information (Google ? Suivi sans doute régulièrement de l’achat d’un produit ou d’un service…).
  2. Envoi de mails.
  3. Achats sur Internet.
  4. Accès à des contenus culturels (Youtube, Netflix… ou streaming moins officiel).
  5. Sites type LeBonCoin.
  6. Réseaux sociaux.

 

Bref, si vous êtes un vendeur positionné sur un secteur B2C, il va falloir :

  1. Répondre aux questions/recherches de vos clients/prospects sur votre blog. C’est le principe de l’Inbound Marketing.
  2. Communiquer facilement par mail.
  3. Offrir un service E-commerce ou “drive/pick up” après commande sur Internet.
  4. Selon vos moyens : cibler quelques influenceurs sur Youtube ou Instagram pour parler de vos produits et services. Ou utiliser le service Google de publicité vidé pour diffuser votre pub avant le démarrage d’une vidéo populaire.
  5. Être présent sur ces réseaux, avec un contenu distrayant et/ou utile bien sûr.

En synthèse, vous ferez :

  1. Du référencement local.
  2. Du référencement naturel (SEO).
  3. Du référencement payant (SEA ou liens sponsorisés).
  4. Du référencement sur les réseaux sociaux (SMO).
  5. Et du mailing.

Tous vos concurrents ne le feront pas. A vous d’en tirer parti.

Il serait intéressant d’en savoir plus sur la gestion des comptes communautaires professionnels dans cette étude : qui gère ces comptes ? Patron ou employé ? Quelle formation ? Quelle stratégies pour conquérir des fans ? acheter followers Instagram ou laisser faire la nature ?

 

2/ Comment les PME utilisent le numérique.

Nous avons vu ce que les PME devraient faire.

Dans la réalité, toutes n’ont déjà pas un site Internet :

Entreprises ayant un site web en Bretagne

 

Bien que la création et l’animation de site soit une de nos prestations, je tiens à rassurer certains créateurs : mieux vaut un profil Google My Business suivi et une page Facebook vivante qu’un vieux site mort.

Selon votre secteur d’activité, surtout si votre rayonnement n’est que local, ces 2 outils avec une inscription gratuite sur PagesJaunes et Hoodspot (ancienne La Poste) devraient faire l’affaire dans un premier temps.

Dès que vous aurez plus d’ambition, donnez-vous les moyens d’un vrai site avec son blog, des contenus originaux et de la vente en ligne.

 

Niveau réseaux sociaux, l’étude dit peu des réseaux autres que Facebook et Twitter. Viadeo n’existe plus que résiduellement aujourd’hui alors que j’ai le sentiment que LinkedIn devient mainstream… et perd un peu en intérêt.

Réseaux sociaux utilisés par les entreprises

 

Je ne suis pour l’instant pas convaincu par le “social selling” en B2B. Le pourcentage des ventes social media par rapport au SEO et SEA reste trop symbolique.

Twitter reste mon outil préféré pour créer un lien réel ou SEO (“backlink”).

 

3/ Collectivités locales et numérique.

Presque toutes les collectivités et les établissements publics bénéficient d’un site Internet :

Marché web collectivités locales

 

Il y a donc un marché important… comme vous pouvez vous en rendre compte sur les sites d’appels d’offres en site web mais souvent pour l’animation et le développement de contenus (blog, bulletins…).

Apparemment, les mairies n’ont pas le personnel suffisant pour faire face à l’engouement des internautes pour les demandes par mail :

Demandes mails en mairie

 

Comment font celles qui reçoivent un mail tous les jours mais ne peuvent y répondre le jour même ? :].

 

Quant aux établissement publics, ils privilégient surtout 4 actions numériques :

Actions numériques EPCI

 

En synthèse, les internautes et les entreprises de Bretagne sont globalement à la page. La fibre ne sera par contre complètement déployée qu’en 2030 :

Développement fibre Bretagne

 

Vu la construction du cinéma, je croise toujours les doigts pour une diffusion globale à PONT-L’ABBE (29120) en 2020. Je vous tiens au courant :].

The following two tabs change content below.
Passionné par le Référencement et le Web Marketing, je conseille depuis 2012 des TPE et PME (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni...) sur leur stratégie Internet.

Commentaires

commentaires

    Un commentaire ? Une question ?

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Internet Business, ambassadeur de la marque Finistère

    Agence web à la pointe (de la Bretagne), Internet Business a pour spécialité de rendre ses clients plus visibles, en optant pour le canal marketing le plus adéquat. Après étude, nous mettons en place des solutions personnalisées.

    Exploitez-vous bien le potentiel de votre site ?

    Après un premier entretien confidentiel et gratuit, nous serons en mesure de répondre à vos questions et de proposer des mesures ciblées.

    Un tarif clair :
    50€/h
    Devis gratuit sous 24h