Pénalité Google possible pour des liens nofollow ?

  • 15 septembre 2013
  • SEO

1/ Transcription/traduction.

« Je construis des liens, pas pour le SEO mais pour tenter de générer un trafic direct. Si ces liens sont en nofollow, y a-t-il un risque de recevoir des pénalités de la part de Google ? Autrement dit, est-ce que des liens nofollow peuvent nuire à mon site ? »

« Pour donner une réponse très rapide sur ce point, des liens nofollow ne peuvent normalement pas nuire à un site. Mais il faut mentionner un cas particulier : si vous laissez des commentaires sur tous les blogs du monde entier, même si ces liens sont en nofollow, si vous le faites au point d’être « connu » pour cela, de vraiment ennuyer les gens et d’être signalé pour « spam », nous pouvons prendre une sanction manuelle.

Je me souviens qu’il y a longtemps de cela sur le site Techcrunch, à chaque fois que les gens arrivaient sur un article, il y avait un commentaire de la même personne qui tentait clairement de détourner le trafic à son profit. Même si ces liens étaient nofollow, si nous voyons que cela a lieu sur une assez grande échelle pour être considéré comme trompeur ou manipulatoire, nous nous réservons le droit de prendre une sanction. Nous faisons une exception si nous constatons un abus flagrant.

Mais dans la majorité des cas, les liens nofollow ne sont pas pris en compte lorsque nous crawlons le web. Ces liens nofollow ne devraient donc pas avoir une incidence sur votre site d’un point de vue algorithmique. J’émets toujours une légère réserve pour le cas où quelqu’un trouve un moyen astucieux ou massif d’abuser.  Mais en général, tant que vous produisez un trafic direct régulier et que vous ne gênez pas le web entier, votre site devrait rester en forme. »

 

2/ Conclusions ?

– Les liens nofollow ne sont pas pris en compte par l’algorithme de Google et ne peuvent donc pas pénaliser un site.

– … Sauf dans le cas où l’abus de liens serait manifeste ; exemple : tentative de vampirisation du trafic d’un site en postant un commentaire avec un lien sur chacun de ses articles.

– Sur la forme, Google agit à priori surtout lorsqu’un signalement pour spam lui est adressé. Pour qu’il agisse de son propre chef, il faudrait sans doute y aller de manière automatique sur des centaines ou des milliers de sites.

 

3/ Faut-il prendre cette vidéo au pied de la lettre ?

Matt Cutts cite deux fois le fait « de gêner le web tout entier » comme motif de sanction. Google sanctionnerait donc un site par pur altruisme, pour faire un web/un monde meilleur. N’y a-t-il une autre raison possible ? Si les liens nofollow ne transmettent même qu’une partie infime du « jus » d’une page, en avoir des centaines ou des milliers peut s’avérer intéressant. Or beaucoup de tests menés depuis des années semblent indiquer que Google n’est pas totalement transparent vis-à-vis des liens nofollow. D’ailleurs, pourquoi les reprendre dans Google Webmaster Tool alors « qu’ils ne sont pas pris en compte lors du crawl du web » ?

Au final, comme l’auteur de la question à la base de cette vidéo, je vais continuer à semer quelques liens nofollow, peut-être pas seulement pour du trafic direct…

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?