Optimisation SEO E-commerce : par quoi commencer ?

Depuis que j’opère pour Formaouest ou l’UCO dans le cadre de cours E-commerce, je sens certains étudiants désemparés à la veille de rejoindre leur entreprise de stage.

De même, certains dirigeants/gérants qui s’intéressent au référencement ne savent pas non plus toujours quels éléments sont prioritaires à traiter.

Voici donc un bref mémo pour vous donner quelques pistes lorsque vous serez seul face à votre E-commerce un lundi matin.

 

1/ Traiter les erreurs de crawl.

Quelques outils pour vous aider à corriger vos titres, H1, métas desc, 404 etc. :

a/ La priorité : Google Search Console, partie améliorations HTML.

b/ Pour un petit site (<500 éléments), Screaming Frog en version gratuite. Prendre la version payante si vous gérez un “gros” site (250€ environ de mémoire).

c/ Pour un mois au moins, ou si vous bénéficiez d’une version d’essai, SEMrush donne des recommandations pertinentes.

 

2/ Améliorer la vitesse.

Lancer Google PageSpeed Insights puis GTmetrix.

2 éléments “faciles” et rapidement efficaces à travailler : les images et le cache s’ils ne sont pas déjà au point.

a/ Les images : redimensionner et compacter avec Compressor.io ; ajouter un plugin complémentaire éventuellement selon le CMS utilisé (ex : imagify pour WordPress).

b/ Le cache : suivre le modèle proposé par GTmetrix. Il s’agit de coller ce morceau de code dans votre fichier .htaccess, à la base du domaine (accès FTP) :

Exemple mise en cache

 

Pour le reste : au cas par cas, selon le CMS et votre niveau ; mais les images et le cache sont à la portée de tous.

N’hésitez pas  faire une copie d’écran du score avant/après :].

Vous êtes sur WordPress ? GTmetrix consacre un article complet à l’amélioration de la vitesse sur ce CMS.

 

3/ Passer le site en HTTPS.

(S’il ne l’est pas encore).

Complexe à priori, de plus en plus simple dans les faits avec les tutoriels de votre hébergeur et les plugins disponibles pour votre CMS.

 

4/ Réflexion rapide sur les liens.

Faire l’inventaire de votre réseau IRL (in real life), de vos partenaires physiques ; ont-ils un site Internet ? Peuvent-ils aimablement faire un lien vers votre site si ce n’est pas encore le cas ?

Pensez à la mairie, la CCI, la communauté de commune, les clubs, associations, fournisseurs, clients, partenaires etc.

 

Une fois ces premières étapes accomplies (quelques jours ou semaines selon la taille du site), je vous recommande pour aller plus loin :

  1. De suivre les recommandations d’Andrea BENSAID, données lors d’une interview à Anthony DEGRANGE.
  2. D’ingurgiter le guide de backlinko pour le E-commerce.

A vos marques, prêt…

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?