SEO : faut-il éviter les liens sitewide (footer, menus…) ?

Vous essayez de faire connaitre votre E-commerce et naturellement, cela passe par un bon SEO.

Or pour résumer, le SEO c’est 50% de contenu (optimisé techniquement et sémantiquement + 50% de liens.

La moitié de votre agenda « référencement naturel » doit donc tourner autour de la recherche de liens/de partenaires.

C’est suite à un premier travail sur les liens qu’Annelise m’adresse la question de la semaine :

« Bonjour Erwan,

Je travaille actuellement sur le référencement du site www.arplay-editions.com pour lequel j’effectue mon stage.

Je suis surprise de constater une agmentation impressionnante du nombre de backlinks en quelques semaines seulement (de 250 env à 1400 !) sachant que mon travail a permis à seulement 4 domaines référents supplémentaires de pointer vers mon site…

Comment cela peut s’expliquer ? J’ai tendance à me dire que sans augmentation du nombre de domaines référents, il s’agit peut-être d’un mauvais choix de site pour l’un de mes derniers « échanges » de liens, et que du coup, ça n’a pas vraiment d’impact positif ?

Annelise »

 

1/ A quoi ressemble le profil de liens d’Arplay Editions ?

Utilisons Majestic :
profil-liens-majestic
 Ce qu’on peut voir :
  1. 109 domaines référents.
  2. 6 359 liens.

 

Y a-t-il eu une évolution massive du nombre de liens contrairement au nombre de domaines ? Consultons à nouveau Majestic :

evolution-liens-contre-domaines-referents-majestic

 

Effectivement, le site a gagné quelques milliers de liens en 1 mois.

 

2/ Est-il dangereux d’avoir plus de liens que de domaines référents ?

Y a-t-il un risque de pénalité algorithmique ?

2 cas de figure :

  1. Un site vous mentionne régulièrement et vous obtenez 4 ou 5 liens depuis leur blog. Aucune raison que cela vous nuise !
  2. Un site vous met en lien depuis son footer ou une barre de menu. C’est ce qu’on appelle un lien sitewide, qui se répète sur chaque page du site. Attention : vigilance.

 

Ci-dessous le résultat d’une expérience de negative SEO (essayer de faire baisser les positions d’un site volontairement), d’après un article du blog Seosherpa (paragraphe 16) :

experience-seo-liens-sitewide

 

Résultat : pas d’impact immédiat du spam de commentaires de blog ou de forums… mais effet violent des liens sitewide.

 

3/ Pas convaincu par ce seul test ?

Regardez comment procèdent les tops sites = benchmarking.

Exemple que j’aime bien citer : lesechos.fr

Si vous avez la patience d’aller tout en bas de leur homepage, vous tomberez sur cela :

prefooter-lesechos

 

Ils font profiter certains partenaires de liens privilégiés (homepage = jus SEO transmis maximal + ancre optimisée).

Mais ces liens ne se répètent pas sur les autres pages. Ils sont uniques.

On parle de « footer SEO » ou de « prefooter ».

A partir de là, chacun fait comme il veut mais je milite personnellement pour l’éradication des liens sitewide.

 

4/ Comment repérer ces liens sitewide ?

Toujours avec Majestic (je vous conseille un essai ou l’abonnement au moins pour un mois…), on voit rapidement les sites incriminés :

domaines-referents-majestic

 

Vérifions-le en nous rendant sur frequenceterre.com… et découvrons ce magnifique footer :

footer-frequenceterre

 

Une intention louable mais qui peut potentiellement nuire à leurs partenaires ! 

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?