Chute au classement et perte de trafic : au chevet d’Immobilier.notaires.fr

  • 18 juin 2018
  • SEO

En juin 2016, j’ai publié un premier article sur Immobilier.notaires.fr, alors en projet de refonte.

Le site se classait 13ème dans sa catégorie d’après Médiamétrie et avait pour ambition de rentrer dans le top 10.

2 ans plus tard, le bilan semble sans appel :

Classement Médiamétrie Immobilier

 

Immonot, concurrent historique, lui dame le pion et annonce 1 000 000 de visites mensuelles.

Pourquoi ce retournement de situation ? Que peut faire Immobilier.notaires.fr pour retrouver son rang ?

Je ne suis pas le seul à me poser la question :Message Edouard Immobilier.notaires.fr

 

Dès lors, un nouvel audit est inéluctable…

A noter : j’apprécie autant les équipes d’Immonot que d’Immobilier.notaires.fr ; si je suis amené à les comparer, c’est dans l’optique de les voir tous deux occuper le top 10 et non de les opposer frontalement :].

 

Préambule : faut-il se fier seulement à Médiamétrie ?

Médiamétrie est une société spécialisée dans la mesure d’audience en France, historiquement audiovisuelle.

Ayant appris le référencement et le web marketing avec la méthode anglo-saxonne (MOZ…), je n’avais jamais entendu parlé des classements Médiamétrie/NetRatings avant qu’Immobilier.notaires.fr y fasse référence en 2016.

J’ai pourtant assisté à des conférences solides (SMX, SEO’Camp…) et j’avais déjà quelques clients sérieux à mon actif.

Spontanément, j’ai donc quelques réserves sur Médiamétrie, confirmées par certains articles :

  1. Pourquoi Médiamétrie sous-évalue systématiquement l’audience du numérique : http://www.slate.fr/story/77434/mediametrie-juge-partie-internet-sous-evalue
  2. Pourquoi le nouveau panel mobile de Médiamétrie est loin de contenter les éditeurs : https://www.journaldunet.com/media/publishers/1180746-pourquoi-le-nouveau-panel-mobile-de-mediametrie-est-loin-de-contenter-les-editeurs/

A mon avis, le classement Médiamétrie n’est qu’un indicateur, qu’un KPI parmi d’autres.

Il n’a pas de valeur absolue mais permet de se comparer aux autres comme Alexa, SEMrush, Ahrefs ou autre.

 

Autre point à prendre en compte dans l’appréciation de l’audience : quelle est la valeur du trafic ?

Est-ce que le trafic qu’un site perçoit est qualifié ? Est-il recherché et fréquenté pour les bonnes raisons ?

SEM et Ahrefs calculent la valeur du trafic d’après le budget “référencement payant” économisé (Bing Ads, Adwords…). Quelle somme serait-il nécessaire de dépenser pour obtenir le même résultat ?

Cela remet le classement Médiamétrie en perspective :

Comparatif coût trafic Immonot Immobilier.notaires.fr

 

Le trafic du 23ème est à priori plus intéressant que celui du 14ème.

Peut-être aurions-nous quelques surprises dans le top 10 également ?

 

Alexa, société rachetée par Amazon, propose aussi son classement, presque identique à celui de Médiamétrie, à condition d’ajuster les sites non spécialisés.

LeBonCoin est le 293ème site le plus visité dans le monde (!). Même si une modeste partie des visiteurs venait pour l’immobilier, il resterait indétrônable.

A l’inverse, ParuVendu ne peut prétendre être devant pap.fr vu le trafic drainé par ses autres catégories d’annonces.

Classement Alexa Immobilier

 

Alexa donne bien aussi Immonot (89 354) légèrement devant Immobilier.notaires.fr (100 460).

Maintenant que nous avons relativisé le classement Médiamétrie/NetRatings, voyons comment Immobilier.notaires.fr pourrait progresser.

 

[à suivre…]

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?