Vitesse de site : pourquoi le HTTP/2 associé au SSL devient la norme

  • 16 avril 2018
  • SEO

Mis en oeuvre depuis 2015, le protocole HTTP/2 bouleverse la vitesse de chargement des sites et devient tranquillement la norme.

 

Les attentes de Google pour l’expérience utilisateur

Dans sa certification “Conception de sites mobiles”, Google explique en 2017 qu’une page web idéale :

  1. Comprend moins de 100 ressources à charger (html, CSS, javascript, images, etc.).
  2. Pèse moins de 1MO/1 000KB.
  3. Charge en moins de 3 secondes.

 

Vous pouvez étudier ces données pour votre site sur GTmetrix par exemple :

Exemple GTmetrix Internet Business

 

En l’espèce, la page d’accueil du site respecte les consignes données par Google… ce qui n’était pas le cas avant le passage au HTTP/2 !

 

Qu’est-ce que le HTTP/2 ?

Le protocole HTTP “classique” génère des allers-retours entre le navigateur et le serveur ; le HTTP/2 permet de charger les ressources simultanément.

Voici un schéma proposé par Yoast :

Différences http 1 et 2

 

Résultat ? Des secondes de chargement en moins !

Exemple de test mené par tunetheweb :

Test temps http https http 2

En synthèse : HTTP et HTTPS (SSL, version sécurisée) se valent en vitesse.

Par contre, il faut d’abord passer en HTTPS pour bénéficier du HTTP/2.

 

Comment mettre en place le protocole HTTP/2 ?

Le HTTP/2 se met en place au niveau du serveur, en installant un certificat SSL.

Par défaut, OVH installe un certificat gratuit “Let’s Encrypt” pour tout nouveau site.

Par défaut également, une fois le SSL validé, le HTTP/2 est actif par défaut.

 

Il est possible d’améliorer encore le temps de chargement de son site en commandant un CDN (content delivery network).

Votre contenu est alors stocké à plusieurs endroits géographiquement et la version la plus proche de l’internaute lui sera proposée.

Combiner CDN et HTTP/2 est donc particulièrement recommandé pour un site susceptible de toucher une clientèle internationale.

 

Comment vérifier que tout fonctionne ?

Pour le HTTPS/SSL, vous devez logiquement voir un cadenas près de l’URL, de l’adresse du site web.

Sinon, c’est que le certificat est mal installé/paramétré ou que vous avez du “contenu mixte” : certains liens/images sur les pages renvoient encore vers du “http”.

 

Pour le HTTP/2, je vous recommande Keycdn.com :

Test HTTP 2

 

En synthèse, la différence moyenne entre un site HTTP et un site HTTP/2 est tellement notable qu’il est essentiel de le mettre en place.

Ce facteur doit être étudié dans tout audit SEO vu l’impact de la vitesse sur l’expérience utilisateur, les positions dans Google… et le taux de conversion !

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?