Ne pensez pas seulement Dropshipping mais Entreprise

Régulièrement, lors des formations SEO que j’anime, je suis questionné sur le Dropshipping.

Les vidéos pullulent sur YouTube où de jeunes entrepreneurs louent leur succès et proposent de vendre leur méthode.

Je souhaite aujourd’hui poser tranquillement le sujet et vous inviter à prendre un peu de recul par rapport à certaines promesses.

 

1/ Qu’est-ce que le dropshipping ?

En matière de définition, personne ne bat Wikipédia. Mais celle-ci est peut-être trop académique ?

Définition Dropshipping Wikipédia

 

En pratique, le Dropshipping c’est vendre un objet sur son site que l’on n’a pas en stock. En cas de commande, il est envoyé directement de l’usine par le fabricant au client.

Le zéro fait partie des 5 buts d’une organisation efficace ; c’est le modèle Toyota par exemple :

Cinq zéros Toyota

 

Comme vous n’êtes pas le fabricant ni l’expéditeur, vous n’avez pas de contrôle direct sur le zéro défaut ou le zéro délai.

Vous risquez par contre d’en subir les conséquences auprès de vos clients en cas de non conformité.

Les dropshippers sérieux commandent des échantillons avant de proposer le produit, afin de tester sa qualité. D’autres s’embarrassent moins et visent la vente avant tout.

Dès ce premier jalon, vous prenez une direction déterminante :

  1. Soit vous êtes là pour faire un “coup” et prendre un peu d’argent.
  2. Soit vous avez un projet à terme et vous vous donnez les moyens nécessaires pour un avenir pérenne.

La première étape est de se former, auprès d’un expert tel que Business Dynamite, pour comprendre ce qui est réalisable ou non d’après ses moyens matériels et ses connaissances.

 

2/ Quel bagage technique pour le dropshipping ?

Le dropshipping demande des connaissances techniques et Web Marketing importantes. A défaut, il faudra payer régulièrement un prestataire.

Il faut d’abord lancer son site E-commerce, à l’aide système de gestion de contenus (CMS). Les plus connus sont WordPress (WooCommerce), PrestaShop, Shopify et Magento.

Les CMS permettent de créer rapidement un site professionnel en achetant une trame que l’on va personnaliser.

Le bon rédacteur aura donc un avantage par rapport au simple informaticien s’il a la patience de bien apprendre et maîtriser un CMS.

Le CMS le plus populaire pour le dropshipping, et 2ème en général dans le monde pour le E-commerce, est Shopify.

Contrairement aux autres CMS, il demande un abonnement mensuel. Par contre, certaines extensions (plugins), visent spécifiquement le dropshipping.

Vous pouvez ainsi proposer directement des produits depuis un site comme AliExpress, fournisseur de gros populaire “au détail” :

Articles populaires France AlieExpress

Problème : comment allez-vous vous faire connaître ? Pourquoi les internautes consommeraient chez vous plutôt qu’ailleurs ?

 

3/ Comment faire connaître son site de Dropshipping ?

Mon fonds de commerce sur Internet Business, ce sont les E-commerçants qui lancent une boutique en ligne pour un prix compris entre 5 000 et 20 000€… puis font 0 vente ou 0 profit.

Il existe des millions de sites E-commerce sur Internet.

En quelques clics, n’importe qui peut lancer son affaire et intégrer des articles.

En E-commerce, la corrélation entre trafic et chiffre d’affaires est écrasante : 1% de trafic = 1% de chiffre d’affaires.

Entre le référencement naturel et le référencement payant, Google fournit près de 61% de son trafic et 56% de son chiffre d’affaires à un E-commerce.

Étude Wolfgang Digital 2019

 

Se démarquer avec ces 2 canaux digitaux demande un investissement de temps et d’argent important.

Arrêtez de rêver avec les réseaux sociaux, ils comptent timidement pour 2% des revenus E-commerce en moyenne :

Revenus canaux digitaux Ecommerce selon Agence Wolfgang

 

Certains me diront : oui mais il suffit de proposer ses produits sur une marketplace comme Amazon !

D’accord mais faites une recherche sur Amazon et vous verrez que tout le monde propose les mêmes produits, directement depuis AliExpress justement.

Or la base d’une entreprise, c’est d’apporter une plus-value à son client, au niveau du produit ou du service. Comment faire dans ce cas pour se différencier ?

Apportez-vous par exemple une formation spécifique pour ce produit ? Assurez-vous un service après-vente ?

 

4/ Légitimité des formations Dropshipping

Le Roi des Rats propose une vidéo assez claire sur le Dropshipping sur YouTube :

 

En 2005, “Shoemoney” est devenu célèbre en publiant la photo de son chèque de 132 994$, émis par Google pour ses revenus publicitaires.

Chèque Shoemoney vendeur de rêve

 

95% des internautes admirent le résultat, se prennent à rêver… mais ne voient pas le travail derrière.

Tout le monde n’est pas capable de réussir dans cette voie. Ce n’est pas grave, il en existe d’autres.

Pour ceux qui sont intéressés et conscients de la difficulté, je leur conseille de s’orienter vers une formation axée E-commerce/E-business avec éventuellement un volet Dropshipping plutôt que sur une formation spécifique au Dropshipping.

Idéalement, le formateur devrait avoir un peu de vécu dans le web, des réussites hors Dropshipping, comme par exemple Franck Houbre et Business Dynamite.

Cela pourra ainsi être un tremplin vers un autre emploi ou une autre aventure si le succès est mitigé.

 

5/ La valorisation d’un business de Dropshipping

Les Etats-Unis sont régulièrement précurseurs dans le web. Sur le site leader en matière de cession de business, bizbuysell.com, il est courant de trouver en vente des sites de Dropshipping.

Dès lors cette activité se valorise comme tout commerce ou entreprise :

Exemple vente sites Internet Dropshipping USA

Le prix de vente sera fonction du profit et de sa stabilité attendue.

Lorsqu’un site est proposé moins d’une fois à hauteur de son bénéfice annuel, le vendeur ne cache pas le risque élevé de l’affaire et le temps que cela lui prend.

Il ne faut pas oublier que le revenu moyen par ménage aux Etats-Unis est de 56 000$/an. Si votre E-business ne vous rapporte pas plus malgré vos 12h par jour, faut-il continuer ?

A titre de comparaison, le revenu médian en France est de 21 000€/an. Si vous êtes étudiant ou en recherche d’emploi, pourquoi ne pas vous lancer ?

 

Je suis par contre parfois amené à modérer les salariés qui me parlent de leur envie de tout plaquer pour monter leur boite :].

Cette semaine encore un E-commerçant m’a indiqué qu’il allait reprendre une activité salariée : il se dégage environ 1 200€ nets par mois…Et c’est mieux que beaucoup.

 

Les annonces de bizbuysell.com permettent d’avoir des détails sur le fonctionnement des sites :

Techniques promotion Dropshipping

Le vendeur explique ici que son trafic provient du référencement naturel, de Facebook avec une part d’annonces payantes, d’Instagram avec une part d’annonces payantes et de quelques influenceurs. En synthèse : il faut du budget et savoir comment le dépenser. A vous de jouer ~~.

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?