Faut-il adopter le format Accelerated Mobile Pages (AMP) ?

1/ Qu’est-ce que l’AMP ?

Concrètement, l’AMP propose aux internautes une version très épurée d’un site :

exemple-amp-wordpress

D’après un article d’Ezoic Blog

 

De ce fait, le temps de chargement de la page progresse entre 10 et 80% sur mobile.

Même si votre site est déjà rapide et responsive (adapté aux tablettes et mobiles), AMP devrait tout de même vous offrir un bonus.

 

2/ Pourquoi l’utiliser ?

Pour être rentable, un site Internet doit capter un maximum de visiteurs.

Or c’est juste la promesse de Google dans le titre de sa dernière newsletter. Il s’agit de “gagner des visiteurs avec AMP“.

google-mail-amp

 

Un cas pratique du Washington Post le confirme :

bonus-google-amp

 

Pourquoi ce gain de visiteurs ?

Le passage au format AMP leur a permis d’améliorer le temps de chargement des pages présentées aux mobinautes de 88%.

Or la vitesse d’un site joue sur sa fréquentation : 40% des internautes quittent une page si elle met plus de 3 secondes à s’afficher.

A l’inverse : les internautes, et en particulier les mobinautes, sont plus enclins à revenir sur un site s’il est très rapide.

En effet, dans la rue ils ne bénéficient pas de la même connexion qu’à la maison… et ils seront reconnaissants à l’éditeur de penser à eux.

 

 

3/ Quels sites doivent adopter ce format ?

Les sites d’actualité, la presse en ligne etc. sans hésiter !

Et les E-commerces ?

Les avis sont pour le moment partagés… comme ils l’étaient pour le HTTPS.

Arguments contre :

  1. “Complexité à mettre en oeuvre”.
  2. Pas vendeur de trop alléger un E-commerce.

 

D’un autre côté :

  1. Il existe déjà des plugins sur la plupart des CMS.
  2. Une page simplifiée évite les distractions : on va droit au but, on achète… comme sur une landing page idéale.
  3. La facilité d’utilisation et la vitesse d’un site fidélisent les mobinautes.

 

Coupons court au débat : Ebay l’a déjà adopté.

amp-ebay

 

4/ Comment le mettre en oeuvre ?

a/ Dans le cadre d’un CMS :

Google recommande 3 plugins :

WordPress : https://wordpress.org/plugins/amp/

Drupal : https://www.drupal.org/project/amp

Joomla : https://extensions.joomla.org/extensions/extension/site-management/seo-a-metadata/wbamp-community-edition

Attention : l’intervention d’un développeur en complément risque tout de même d’être nécessaire.

 

b/ En l’absence de CMS :

Google propose de se former en ligne.

 

c/ Dans tous les cas :

Un outil est disponible pour tester ses pages : https://validator.ampproject.org/

 

Après le responsive design en 2013 et le HTTPS en 2015, Internet Business va donc intégrer AMP dans tous ses futurs projets !

 

En complément, une belle synthèse de Virginie Clève sur les enjeux et problématiques :

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?