Vers un État et des entreprises digitalisés au maximum ?

Voilà 1 an qu’Emmanuel Macron est notre Président. A cette occasion, je suis retombé sur son programme en matière de numérique.

Sans avoir voté “En Marche !”, je suis bien placé pour constater que “le numérique n’est pas un secteur : c’est une transformation profonde de nos façons de produire, de consommer, d’apprendre, de travailler, d’échanger ; de vivre tout simplement.”

Trop souvent nous voulons ajouter du numérique sur une personne, une entreprise. Au lieu de placer, de poser cette entité directement sur le socle fondateur du digital.

André Manoukian - par G. Garitan

 

Vous me suivez ou ça ressemble trop à une chronique d’André Manoukian ?

Ok, je vais prendre quelques exemples !

 

Le numérique n’est pas un ajout mais la base.

Pensez aux bases grossières de Darwin : ce n’est pas le plus fort qui survit mais celui qui s’adapte.

Kodak a inventé l’appareil photo numérique.

Nokia a produit le téléphone portable le plus vendu au monde (Nokia 1100).

Je vois des PME respectables lancer un E-commerce parce que… c’est dans l’air du temps. L’affaire se développe tranquillement avec un budget limité, pour atteindre 20% du CA de l’entreprise.

Bref, c’est un département, un service de plus.

Si un modeste concurrent, moins fort “IRL”, décide de repenser son modèle économique et de basculer en “tout numérique”, son voisin plus gros regrettera de s’être contenté d’une gestion de ressources 20/80 au lieu de 80/20.

Comme Parker Lewis, Pareto ne perd jamais !

 

Tout ce qui ce qui peut être numérique doit le devenir.

L’accès au digital suppose :

  1. Une bonne connexion ; ce n’est toujours pas le cas par exemple dans ma ville de 8 200 habitants (PONT-L’ABBE) ni autour. Je n’ose imaginer pour le reste de la France.
  2. La formation des élèves et des actifs. Cela passe par l’Éducation Nationale et surtout la formation professionnelle. Je suis directement concerné vu le pourcentage croissant de mon chiffre d’affaires dans ce domaine !
  3. Que l’État joue le jeu autant que les entreprises. D’ici 2022, 100% des démarches administratives devraient pouvoir être effectuées directement par Internet (procuration électorale, extrait de naissance…). Espérons que l’intention soit la même pour les entreprises. Je ne suis actuellement pas bluffé par les services de l’administration pour tout ce qui à trait à la gestion des salariés !

 

Les progrès sont sous nos yeux, sans que nous y prêtions attention. J’aurais rêvé de consulter Légifrance étant étudiant. Et comme tout le monde, je surfe souvent sur Service-public.fr pour la vie pratique ou professionnelle.

Comme l’État, l’entreprise doit réfléchir à sa digitalisation : simple ajout ou réel support ?

Quelle stratégie numérique adopter ?

Comment s’appuyer sur l’existant tout en passant pour une start-up et offrir un maximum de produits et services en ligne au client ?

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?