Les 7 erreurs de traduction les plus absurdes en Marketing

Lors d’un article sur les “7 erreurs fatales pour un E-commerce“, nous avions déjà abordé la nécessité d’une traduction qui donne sens au produit. Adapter un article ou une marque d’un pays à un autre demande une réflexion à l’aide de professionnels locaux pour éviter toute double interprétation.

Voici donc aujourd’hui l’occasion d’un article plutôt fun avec ces 7 erreurs de traduction plutôt absurdes.

 

N°1 : Le bracelet d’esclave

Publicité Esclave Mango

En France, la marque de vêtements espagnole Mango a créé la polémique lors de la sortie de sa nouvelle gamme de bijoux. En effet, la gamme “esclava” qui de base se traduit par “gourmette”, se traduit aussi par “esclave”. L’appel au boycott fut instantané. Mango a bien évidemment présenté ses excuses pour cette erreur de traduction.

 

N°2 : “Voler nu”

American Airlines pensait bien faire… Lors d’une campagne publicitaire au Mexique, l’entreprise américaine voulait promouvoir ses derniers fauteuils en cuir en utilisant un slogan simple: “Volez dans du cuir”. La compagnie a traduit son “volez dans du cuir” par “Vuela en cuero”, qui signifie surtout “Voler nu”…

 

N°3 : “Nous allons vous couper les doigts”

Lors de son lancement en chine, KFC voulant traduire son traditionnel “Bon à s’en lécher les doigts” se retrouva dans une situation difficile. En effet, le slogan se traduisait par “Nous allons vous couper les doigts”. De quoi couper l’appétit de certains…

 

N°4 : “Jument fourrée à la cire”

Coca-cola aussi marqua l’histoire en terme de mauvaise publicité. Lors de son arrivée sur le marché chinois, Coca-Cola a dans un premier temps traduis son nom en “kekoukela”, qui signifie dans certains dialectes “Jument fourrée à la cire”. Il a fallu un brainstorming intensif pour arriver à “kokoukole” qui signifie “Bonheur dans la bouche”.

 

N°5 : “Pepsi fait sortir tes ancêtres de leurs tombes”

Le principal rival de Coca-Cola fut une énorme erreur en traduisant son slogan en chine. Ce dernier n’avait plus rien à voir avec celui de départ et se traduisait par “Pepsi fait sortir tes ancêtres de leurs tombes”.
Il faut savoir que les chinois ont un immense respect pour leurs morts.

 

N°6 : Mazda – Laputa

Mazda Laputa

En 1999, Mazda mis en circulation une nouvelle voiture, Laputa…. Bien que dans les pays asiatiques les ventes de cette voiture se portaient plutôt bien, ce modèle en Europe provoqua un véritable tollé. Le constructeur japonais faisait référence à une île volante imaginaire présente dans “les voyages de Gulliver”.

 

N°7 : “Rien ne craint plus qu’un Electrolux”

Les amateurs de jeux en réseau compétitifs connaissent bien la conjugaison de “to suck” à la 3ème personne : it/he sucks, réduit en sux, qui a donné le terme “suxxor“.

Electrolux est originaire de Suède, pays qui a une certaine culture anglophone. Ils ont pourtant eu l’idée de faire paraître une publicité “Nothing sucks like an Electrolux”, littéralement “rien n’aspire comme un Electrolux”, en méconnaissant le sens populaire : ça craint, c’est nul.

 

Conclusion

Les conséquences d’une mauvaise traduction peuvent porter atteinte à l’image de la marque. Avec les réseaux sociaux, un oubli ou une simple maladresse de traduction peut se répandre au monde entier en quelque minutes… Il est donc fortement conseillé de travailler avec une agence professionnelle pour votre traduction marketing.

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?