4 astuces pour ne pas rater (bêtement) son entretien d’embauche

 

Alors que je surfais sur la presse anglophone, je suis tombé sur quelques histoires plutôt pittoresques liées aux entretiens d’embauche.

L’occasion était trop belle d’en faire un top 4.

Voici donc comment ne pas rater une nouvelle opportunité d’emploi sur un “malentendu” ;).

 

1/ Serrer la main au recruteur.

Commençons doucement.

Vous vous présentez à l’accueil et attendez le recruteur (au sens générique : j’inclus aussi la recruteuse, responsable du recrutement etc., sans être fan de l’écriture inclusive).

Lorsque celui-ci arrive, vous vous présentez en lui souriant… et serrez logiquement sa main.

Ce n’est pas une évidence pour tout le monde puisqu’en Suède, une jeune femme de 24 ans, Farah Alhajeh, a refusé de serrer la main à l’homme qui tentait de l’accueillir.

Celui-ci a alors mis fin à ce début d’entretien d’embauche… avant d’être attaqué en justice par Madame Alhajeh.

Le tribunal suédois a donné raison à cette dernière en lui accordant une indemnité de près de 3 800€ pour le préjudice subi.

Voir l’article du Parisien (vu d’abord sur le site de la BBC) : http://www.leparisien.fr/societe/suede-une-femme-musulmane-indemnisee-apres-avoir-refuse-de-serrer-la-main-a-un-recruteur-17-08-2018-7855887.php

 

Je vous laisse réfléchir à ce cas. Une personne postule chez vous. Elle refuse de vous serrer la main le jour de l’entretien. S’estimant discriminée, elle se lance dans un procès qui nuit à votre image. Objectivement, vous avez sans doute bien fait de ne pas l’embaucher :].

 

En France, une algérienne qui refusait de serrer la main de l’officier lors d’une “cérémonie d’accueil dans la citoyenneté française”… s’est vu refuser cette citoyenneté ; décision validée par la Conseil d’Etat.

En Suisse, 2 élèves de 14 et 15 ans ont subi le même sort pour avoir repoussé régulièrement la main tendue de leurs professeures.

 

2/ Insister sur l’effort plutôt que le succès = storytelling

Le storytelling est l’art de se raconter, de se mettre en scène.

Beaucoup de marketeurs vous expliqueront pour vendre leur formation qu’ils ont traversé des échecs et des montagnes avant de progresser pour trouver la ou les solutions.

Une étude du professeur Dr Janina Steinmetz de la CASS Business School de Londres explique que communiquer sur son dur labeur et ses efforts est beaucoup plus payant que communiquer sur ses réussites en entretien.

Peur de tomber sur le gars qui a réussi par chance ? Un parcours qui s’appuie sur un travail sans relâche et des difficultés vaincues est rationnellement plus apprécié.

Il faut expliquer son succès, le justifier, pour convaincre de sa capacité à le dupliquer dans un nouvel environnement, une nouvelle entreprise.

A retrouver pour les anglophones sur le site de l’Université de Londres : https://www.city.ac.uk/news/2018/october/the-secret-to-being-more-likeable-on-first-dates-and-job-interviews-revealed

 

3/ Se préparer aux questions d’usage.

Lorsque je sortais d’études, j’ai eu l’occasion de croiser pas mal de recruteurs.

Certains lisaient leurs questions et remplissaient leur fiche comme de bons élèves.

D’autres conversaient tranquillement en apparence mais réussissaient à balayer l’ensemble des questions d’usage dans le désordre.

Franchement, je n’étais pas brillant dans mes souvenirs en “interview”. Pas assez de préparation, pas le bon style… et pas de candidature aux postes qui me correspondaient vraiment !

Pourquoi postuler

A l’époque, Internet balbutiait et la littérature proposait des exemples ampoulés. Je vous conseille de faire le tour des sites dédiés à la préparation de l’entretien d’embauche pour maximiser vos chances.

A découvrir : série de BD sur les questions types ; https://www.boredpanda.com/funny-job-interview-comics-nathan-w-pyle/

 

4/ Ne rien voler dans les locaux :].

D’accord, vous êtes un peu pickpocket. Mais s’il y a bien un moment où vous DEVEZ vous contrôler, c’est le temps de trouver un emploi.

En Floride, un homme qui postulait chez Kohl’s n’a pu s’empêcher de repartir avec 2 paires de Nike du magasin… sans se rendre compte que le vigile l’observait.

Il n’a malheureusement pas été retenu.

Voir http://www.fox32chicago.com/news/florida-man-arrested-for-shoplifting-after-job-interview-at-kohl-s

 

Bon courage !

The following two tabs change content below.
Passionné par le Référencement et le Web Marketing, je conseille depuis 2012 des TPE et PME (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni...) sur leur stratégie Internet.

Commentaires

commentaires

    Leave a Comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

     

    Internet Business, ambassadeur de la marque Finistère

    Agence web à la pointe (de la Bretagne), Internet Business a pour spécialité de rendre ses clients plus visibles, en optant pour le canal marketing le plus adéquat. Après étude, nous mettons en place des solutions personnalisées.

    Exploitez-vous bien le potentiel de votre site ?

    Après un premier entretien confidentiel et gratuit, nous serons en mesure de répondre à vos questions et de proposer des mesures ciblées.

    Des tarifs clairs :
    40€/h
    250€/j