Votre E-commerce peut-il gagner de l’argent un jour ?

En traînant sur Buzzsumo un soir, je suis tombé sur un article publié sur le site yourstory.com :

E-commerce profitable

Publié le 22 février dernier, l’article compte plus de 7 000 partages et fait partie des plus diffusés sur le thème E-commerce depuis un mois.

D’habitude, le débat porte plutôt sur “Comment gagner de l’argent avec un E-commerce ?“.

Et l’on oublie de se poser la question essentielle soulevée par l’article : votre site gagnera-t-il un jour de l’argent ?

 

I – Pouvez-vous gagner votre vie avec un E-commerce ?

D’après l’étude de Zdnet, la France compte aujourd’hui plus de 182 000 E-commerces !

Nombre sites Ecommerce France

Dans le même temps, le chiffre d’affaires du E-commerce est estimé à plus de 70 milliards pour 2016.

Sauf que la répartition n’est pas de l’ordre de “70 milliards divisé par 182 000”.

Un nouvel entrant doit se mesurer aux ténors, à leurs équipes web marketing rodées, et fournir un effort prodigieux pour récupérer ne serait-ce que quelques miettes.

66% des sites marchands dégagent un CA inférieur à 30 000€. 

Monter un E-commerce pour peiner à dégager un SMIC, cela vaut-il le coup ?

 

II – Se différencier pour assurer sa rentabilité.

Le mois dernier, j’ai échangé avec un responsable local du Comité Ark’ensol, qui aide les porteurs de projet (don, prêt…).

Il m’a confié que le nombre de dossiers E-commerces était en plein essor… mais souvent au détriment d’études de marché crédibles.

Leur rôle est d’accompagner, d’encourager… tout en faisant prendre conscience aux candidats des réalités.

C’est aussi le but de cet article  : il ne suffit pas d’avoir un site pour être visible et vendre ses produits.

 

Une entreprise ne peut distancer ses concurrents que si elle peut établir une différence qu’elle peut préserver” – Michaël Porter.

Autrement dit : quel est votre avantage concurrentiel ? Pouvez-vous le préserver ?

 

Hier, j’ai reçu une demande de devis (irréaliste :p) d’un site mal ficelé, sans aucune autorité de domaine (Majestic TrustFlow = 1).

Avec un titre de Homepage type “Bienvenue chez XXX” et un design “made in 2010”, le site accroche le top 10 sur de nombreux produits (cela amène d’ailleurs à beaucoup relativiser le TrustFlow au profit du trafic…).

Je dirais que son propriétaire a effectivement très bien réalisé son étude de marché puisque la concurrence est limitée.

Si en tapant les mots clés de vos produits phares, les 20 ou 30 premiers sont des monstres au niveau qualité du produit / référencement / design – expérience utilisateur, il est urgent de passer votre chemin !

 

Deuxième critère essentiel après la différenciation : la fiabilité.

 

Vous connaissez sans doute la règle : un client mécontent vous en fait perdre 10 (même si nous avons vu que quelques avis négatifs sont toujours utiles…).

 

Au final, différenciation fiabilité = profitabilité.

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?