Le digital à Paris : définition et mise en application concrète

Le digital est régulièrement au cœur de l’actualité à Paris. Il suffit de jeter un oeil à Google News :

digital paris actualités

Le blog du modérateur propose par exemple “7 événements du digital à ne pas rater en novembre”.

Mais qu’entend-t-on par “digital” ? En quoi cela peut-il profiter à une entreprise ?

 

Qu’est-ce que le digital ? Définition

Pour les puristes, le terme digital renvoie…aux doigts de la main et ils lui préfèrent le mot “numérique”.

Mais Smartlink nous explique que les deux sont acceptables pour l’Académie Française :

Digital ou numérique smartlink

 

Cette réponse m’a été suggérée par Google lors de mes recherches pour préparer cet article. Je pensais donc approfondir en me rendant sur Smarlink mais surprise :

Smartlink site sans ssl https

 

Par expérience, je ne dramatise pas et cela signifie simplement que le site n’est pas “https”, n’utilise pas le protocole SSL. C’est une des exigences de Google pour les sites Internet depuis 2016 et déjà avant, il était possible d’observer une légère différence de classement dans ses rangs d’après ce critère.

En tout l’absence de SSL a une incidence directe : un message d’alerte qui fera peur à une majorité d’internautes et incite à fermer immédiatement la fenêtre. En bravant cet interdit (“dangereux” d’après Google), j’ai appris que le site était proposé par Enedis (!) :

Smartlink Enedis

 

Il est régulièrement mis à jour, avec des contenus intéressants. Mais quel intérêt si les fondamentaux de Google ne sont pas respectés et que les visiteurs sont repoussés ?

J’en reviens à ma question initiale : qu’est-ce que le digital ? En fait, peu de sites professionnels emploient le mot digital ou numérique seul : il est majoritairement associé à “transformation”.

Cette transformation digitale consiste à améliorer les produits et les usages d’une entreprises en utilisant les nouvelles technologies.

 

Exemples de transformation digitale en entreprise

La transformation numérique passe d’abord par l’envoi de factures par mail ou  le partage de documents en ligne (Google Drive…).

Pour une agence web, il s’agit de définir la stratégie de l’entreprise, de créer un site Internet ou une application conforme aux bonnes pratiques, d’assurer leur promotion (SEO/SEA) puis leur sécurité.

C’est ce que propose par exemple Nanogramme, agence digitale paris :

nanogramme agence digitale paris

 

Voici les offres d’emploi automatiquement proposées à la suite d’un article sur les salons Digital :

offres emploi digital numérique

 

Dans une vision plus globale, l’une des deux news de mon introduction concernait la Total Digital Factory.

Elle a pour ambition de “développer les solutions numériques dont le groupe a besoin pour améliorer ses opérations industrielles tant en termes de disponibilité que de coût”.

Pour cela, ils vont réunir “300 développeurs, data scientists et autres experts pour accélérer la transformation digitale du groupe”. J’imagine qu’ils s’agit d’identifier, de simplifier ou d’automatiser les “process” du groupe.

La transformation numérique comporte donc deux volets :

  1. L’un interne, pour améliorer les produits et usages de la société.
  2. Le second, à destination des clients et du public, pour progresser dans la communication et l’interaction avec ses cibles.

Si j’ai développé l’exemple de Samrtlink/Enedis dans le premier paragraphe, c’est pour illustrer le fait qu’un groupe puissant n’est pas à l’abri de quelques erreurs.

Hertz et Accenture pourront vous le confirmer…

Hertz Accenture refonte de site

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?