Comment créer une SAS en ligne ? Pour quel coût ?

Fantasme ou Graal, la création d’entreprise attire chaque année près de 600 000 candidats (591 000 en 2017 d’après l’INSEE).

Parmi ces créateurs, 33% étaient au chômage, 28% employés dans le privé et une majorité avait peu de ressources financières (source : cci.fr) :

Budget moyen créateur entreprise

 

Toujours d’après l’INSEE, une majorité de créateurs optent pour la SAS (société par actions simplifiées) :

Pourcentage de sociétés créés selon forme juridique

 

Pourquoi ce choix de statut ?

Comme la SARL, EURL et l’EARL, le capital minimum est libre en SAS.

En théorie, le capital retenu doit permettre de passer la 1ère année sans difficulté. Il est aussi important qu’il inspire confiance aux futurs clients.

 

Dans notre “start-up nation”, la SAS offre à chaque participant d’une start-up le statut et les parts qu’il mérite selon son implication actuelle et future.

Le rôle du dirigeant et les décisions sont organisées librement.

Un seul actionnaire est possible au démarrage en SASU (société anonyme simplifiée unipersonnelle)… mais il est possible ensuite d’élargir et de céder des parts.

 

C’est donc logiquement que la majorité des questions dans Google concerne la SAS :

Recherches associés à création SAS

 

Nous avons répondu à la question sur le capital minimum, libre et listé brièvement quelques avantages, liés à la souplesse notamment.

Voyons comment nous pouvons maintenant renseigner les internautes sur la création de SAS en ligne ou avec Infogreffe, ainsi que sur le coût.

 

1/ Comment créer une SAS en ligne ?

Pour constituer une SAS en ligne, vous avez 2 options :

  1. Soit utiliser le site Infogreffe.fr et gérer les formalités vous-même.
  2. Soit vous faire assister par une plateforme spécialisée.

Dans tous les cas, il faut avoir les différentes étapes en tête :

  1. Se rendre au CFE (centre de formalité des entreprises) pour se procurer le dossier de création (formulaire de déclaration de constitution d’une SAS (M0) + pièces justificatives).
  2. Rédiger les statuts de la société ; il existe des modèles gratuits/payants en ligne mais à mon avis rien ne vaut un rendez-vous rapide avec un notaire ou un avocat, souvent organisés gratuitement par les CCI.
  3. Établir l’acte de nomination du Président.
  4. Prendrez rendez-vous à la banque pour déposer votre capital social et obtenir une attestation.
  5. Choisir un journal d’annonces légales et y publier votre avis de création d’entreprise.
  6. Déposer le dossier au Greffe du Tribunal.

Pour choisir entre se faire assister/tout gérer seul, à vous d’arbitrer entre capital et temps disponible…

 

2/ Quel est le coût de création d’une SAS en ligne ?

Google donne une base sérieuse à cette question :

Coût création SAS

 

Dans votre budget, il faut prévoir :

  1. La déclaration des bénéficiaires effectifs de la société. C’est en vigueur depuis cette année seulement : toutes les sociétés en activité étaient aussi concernées.
  2. Les frais de publication dans un journal d’annonces légales (JAL).
  3. L’immatriculation au Registre du commerce  et des sociétés (RCS).

 

Concernant la publication dans un JAL, afecreation parle de coût moyen : tout dépend de votre département et des prix pratiqués par les journaux locaux d’après leur audience.

Dans mon secteur (Bretagne), si vous souhaitez que tout le monde soit au courant, vous paierez le prix fort et viserez Ouest-France ou Le Télégramme.

Si vous souhaitez rester discret ou payer le moins cher possible, des sites comme annonces-legales.fr ou litinerant.fr vous trouverons un site habilité au meilleur coût.

Exemple facture annonce légale

 

J’ai par exemple payé ma dernière annonce pour un transfert de siège social seulement 83,32€…

 

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?