Comptabilité des consultants indépendants : 3 notions à appréhender impérativement !

Lorsque vous créez votre entreprise, l’une des premières étapes dans le business plan est de déterminer son statut. Une recherche rapide dans Google montre que les options ne manquent pas :

Si vous êtes un peu perdu pour vous orientez, il existe certes de l’aide sur Internet mais aussi au niveau local. Dans mon cas, je me souviens avoir assisté à une réunion à la CCI de QUIMPER. En une matinée (gratuite) par exemple, il est possible d’appréhender le contexte de la création d’entreprise et les enjeux juridiques :

D’autres rendez-vous gratuits avec des experts ou des formations à coût modique sont également régulièrement planifiés. Cela vous mâche grandement le travail par rapport aux recherches sur Internet et les experts mettent souvent le doigt sur un point essentiel qui vous a échappé.

La principale activité chronophage pour une fois la société créée est forcément la recherche de premiers clients… ou des clients suivants. La seconde activité la plus chronophage à mon avis est la rédaction de devis pour vos prospects. Sur le fond, il faut passer suffisamment de temps pour répondre clairement au besoin, avec le juste tarif. Sur la forme, il faut que le design et la présentation du devis rassurent (outre votre capital social et votre assurance en responsabilité civile ;)).

C’est pourquoi, l’une des premières dépenses d’un consultant indépendant, est de faire le choix d’un logiciel comptable (peu avant ou après la réalisation et le référencement d’un site Internet :)). J’ai envie de vous faire partager mon expérience en la matière et de vous mettre tous les éléments en mains pour éclairer votre choix.

 

Tarifs moyen d’un logiciel comptable ?

Je parle familièrement de logiciel comptable mais il faut en fait distinguer le logiciel physique, présent seulement sur votre PC ou portable après installation, du logiciel “Internet” ou “cloud”, auquel vous accédez librement depuis n’importe quel poste… ou votre mobile.

Il y a 20 ans, le choix du fournisseur était limité et il était même difficile de s’informer sans Internet ou avec des sites balbutiants. Aujourd’hui, les éditeurs de solutions comptables sont nombreux et il est possible d’obtenir quelques avis à priori authentiques sur leurs qualités.

Je ne vais pas faire un comparatif “quel est le meilleur/le moins bon”. Je pense plutôt qu’il faut choisir sa solution selon sa situation propre. Sachez en tout cas que le coût moyen d’un comptable varie entre 70… et 500€ par mois selon les tâches à effectuer… ou plutôt ce que ferez vous-même aussi :).

Il semble difficile aujourd’hui de recommander un logiciel physique, ne serait-ce que pour la praticité des mises à jour des logiciels en ligne. Pour ce type d’outil, le prix en ligne semble varier de entre 13 à 30€ HT pour les premières fonctionnalités.

Attention car le prix est souvent attractif à l’entrée, “à partir de…”, pour augmenter rapidement ensuite quand l’entreprise développe son chiffre d’affaires. Et comme vous aurez commencé avec celui-ci, il vous sera pénible d’en changer ensuite… C’est donc un choix important dans la vie d’une entreprise où, curieusement, ce n’est peut-être pas là qu’il faut chercher à économiser le plus.

 

Quel conseil et expertise ?

Je vois que certains logiciels clouds se présentent comme “une équipe d’experts, inscrite à l’Ordre des Experts-Comptables. C’est en effet rassurant et l’un des premiers éléments à regarder : qui se cache derrière un site/un logiciel, qui en est l’éditeur ? Quelques Experts-Comptables dans son équipe ne gâcheront rien….

Par ailleurs, son blog est-il actif ? Quelle est la qualité apparente des articles et conseils donnés ?

Est-ce une solution généraliste ou y a-t-il des options pertinentes selon votre métier ou secteur d’activité ? Livli expert comptable par exemple propose des offres TPE, professionnel de santé, SCI/loueur en meublé, association, consultant, auto-entrepreneur…

 

Quelle disponibilité de service ?

Les français, les internautes en général sont de plus en plus impatients. Dès qu’un train est retardé, les tweets pleuvent sur le compte de la SNCF. La plupart des entreprises sont obligées de mettre en place des solutions de support client innovantes.

La base, c’est au moins un mail de contact avec une réponse rapide ; un numéro de téléphone localisé en France c’est encore mieux. A l’heure de la démocratisation de la webcam, certaines logiciels de comptabilité proposent même une aide et des rendez-vous par visioconférence.

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?