L’affichage dynamique : des écrans connectés au service des commerces et des entreprises

Le mois dernier déjà je vous parlais de l’affichage digital, du “display” sur les écrans présents en dehors de chez vous. Cette semaine, je vous propose d’insister sur la notion d’affichage dynamique, défini ainsi précieusement par Google et Wikipédia :

L’ambition est donc de diffuser des informations sous forme de contenus multimédias (image + son parfois), dans les lieux publics. Exemple : tous les écrans liés aux transports en commun dans les gares ou aéroports.

Oui, je sais, c’est la gare de Fribourg mais trouver l’image adéquate libre de droits n’est pas toujours évident ;).

L’affichage dynamique suscite les interrogations suivantes auprès des internautes :

Je vous propose donc de faire le tour de la question en synthétisant les points ci-dessus.

 

Quelle définition retienne les professionnels ?

La définition de Wikipédia aborde à la fois la dimension communication et la dimension marketing mais en les résumant sobrement à diffuser de l’information.

Dans les faits, il s’agit surtout d’attirer l’attention du passant pour le transformer d’abord en prospect puis idéalement en client. L’émotion doit prendre le pas sur l’information.

La mise en place et le fonctionnement sont relativement simples :

Depuis votre ordinateur, un logiciel de gestion permet d’envoyer directement des contenus vers le serveur… ou de les planifier.

Ce serveur stock les contenus avant de les redistribuer aux écrans selon le timing déterminé.

La nouveauté ces dernières années est le développement des systèmes SaaS : il est possible de gérer ses campagnes depuis n’importe quel poste connecté à Internet et non les postes de l’entreprise seulement.

 

Pas seulement pour les commerçants…

Bien sûr, tout le monde pense d’abord affichage dynamique en point de vente pour rentabiliser un équipement multimédia. Il est possible notamment au moment des soldes d’identifier des zones spécifiques en boutique (nouvelle gamme, articles soldés, destockage…) mais aussi de vendre davantage en sollicitant des achats d’impulsion et en proposant des produits complémentaires, auxquels le client ne penserait pas spontanément.

Mais si je vous ai donné l’exemple de la gare pour démarrer et que vous pensez maintenant aux commerces, gardez en tête que l’affichage dynamique trouve tranquillement son chemin dès lors qu’il est question de signalétique, qu’il y a une incertitude sur la direction ou l’espace où se trouver.

Et les lieux qui pourront en tirer profit sont nombreux : musées, hôtels, écoles, administrations, hôpitaux… Qui n’a jamais déprimé dans les files d’attente de Pôle Emploi ou de la CAF alors qu’un affichage au niveau des meilleurs aéroports pourrait grandement apaiser les tensions ?

 

Comment choisir un prestataire en affichage dynamique ?

Les entreprises recherchent d’abord un partenaire par ville, par secteur géographique et c’est généralement un sage principe. Le support client et la réactivité sont importants en cas de difficulté ou de question. Rien ne vaut un expert en affichage dynamique pour sécuriser votre projet et obtenir les meilleurs résultats.

A défaut d’implantation directe dans votre ville, certaines enseignes d’envergure nationale auront des accords avec des distributeurs locaux et pourront assurer une intervention sous quelques heures ou quelques jours.

Comme pour tout prestataire, le capital social, la mention d’une assurance en responsabilité civile et un portfolio étoffé seront autant d’éléments pertinents de réassurance.

J'ai engrangé mes premiers revenus sur le web en 2012 en développant et en monétisant le trafic de mes sites (AdSense...).


Depuis 2013 et mes premières prestations professionnelles, j'ai eu l'opportunité de participer à la progression de plus de 450 sites de plus de +20 pays.

A lire aussi sur le blog

Voir tous les articles
No Comments

Un commentaire ?